Lead Developer Backend

Le Lead Developer Backend encadre les développeurs chargés de mener à bien la mise en place d’un site ou d’une application web, son développement et sa maintenance. Cependant, il a aussi la casquette d’un référent technique.

Un manager technique polyvalent

En tant que manager, sa principale mission est d’encadrer et former son équipe de développeurs de manière à assurer la réussite du projet web. Pour ce faire, il doit mobiliser ses connaissances techniques dans la mesure où il doit créer le programme répondant au cahier des charges du client. Il code d’ailleurs lui-même les parties spécifiques qu’il teste. Son rôle est de superviser la mise en œuvre du projet et sa réalisation en insufflant une dynamique. Cependant, il n’est pas seulement un superviseur ; il doit aussi chiffrer et gérer le budget, accompagner les savoir-faire, et s’assurer de la qualité des codes utilisés. L’équipe de développeurs fait appel à lui pour gérer les problèmes techniques.

Une fois le projet sur les rails, il est responsable de la mise en place des phases de tests. Pour rester dans la course, il exerce une veille sur les évolutions technologiques, et rédige la documentation technique.

Un rôle d’animateur

En tant que référent du code et responsable de projet, il doit respecter le cahier des charges et les délais imposés par le client. Pour y parvenir, il doit animer son équipe de programmeurs avec qui il a une très grande proximité. Sa mission est de les accompagner tout en faisant émerger les compétences et de résoudre tous les problèmes qui se posent à eux. Il doit aussi remplir son rôle d’interface avec les interlocuteurs métiers.

Des compétences très pointues

Le Lead Developer Backend doit avant tout savoir gérer un projet informatique. Pour le mener à bien, il maîtrise les langages informatiques tels que Java, PHP, CSS, HTLM par exemple, mais aussi l’environnement du développement (IDE, Eclipse, ASP, J2EE…). Il a tout intérêt à manifester de la curiosité pour les nouveaux langages et systèmes. De bonnes connaissances en CMS (Drupal, Wordpress) et en outils de tests et du domaine fonctionnel lui sont également indispensables. Il ne se contente pas de maîtriser les langages backend ; il se doit aussi de connaître ceux du frontend pour être à même de résoudre tous les problèmes techniques.

Ses capacités d’analyse et d’adaptation ne lui font jamais défaut. Doté d’une bonne capacité d’écoute et très réactif, il a des qualités relationnelles indéniables pour exercer son leadership.

Java
PHP
CSS
HTML
Eclipse
j2ee

Ses anciens outils de programmeur

Pour créer du contenu de haut niveau, il n’a pas oublié ses bons vieux outils de développeur backend : PHP, Ruby on Rails, Node.js, SQL, Java, ASP notamment.

Il utilise également les CMS (Content Management System), Framework, ainsi que des outils d’édition de code tels que GNU Emacs, Brackets, Atom, Notepad++, Araneae, DroidEdit.

Il s’assure de la qualité du code grâce à des outils d’analyse adaptés à chaque langage informatique.

Plusieurs voies professionnelles possibles

Avant de prétendre à ce poste de manager, il devra obligatoirement exercer comme développeur pendant un certain nombre d’années. Il sera donc titulaire au minimum d’un BTS informatique et réseaux ou SIO (parcours solutions d’infrastructures système et réseaux) ou d’un DUT informatique. Une licence pro informatique complétera son cursus (développeur web pour l’entreprise, développeur informatique multisupports ou ingénierie logicielle pour Internet). D’autres formations mènent au métier : des bachelors spécialisés ou une licence générale informatique.

Toutefois, son futur niveau de responsabilité exige un diplôme de niveau bac+5 : une école d’ingénieurs ou un diplôme en ingénierie informatique et/ou développement web délivré par une université.

Parmi les écoles d’ingénieurs, il aura le choix entre : 
•    Hetic, formation mastère CTO et Lead ;
•    IPSSI, formation d’expert en informatique et systèmes d’information, architecte web et big data ;
•    Efrei Paris, master en Information System and Cloud Engineering (enseignement en anglais) ;
•    Sup de Web, master développement mobile.

Mastère CTO & Tech Lead
Architecte Web & Big Data

Des perspectives de salaire motivantes

La rémunération dépend de l’expérience mais aussi de la structure de l’entreprise et de sa situation géographique : grande entreprise ou start-up, Paris ou province sont autant de paramètres à prendre en compte. La fourchette de rémunération brute est donc comprise entre 60 et 70 K€ par an. Un junior commencera dans la fourchette basse.

Des possibilités d’évolution très spécifiques

Le Lead Developer Backend orientera sa carrière vers un poste de consultant technique ou d’analyste fonctionnel. Il peut également occuper un poste de chef de projet technique web.

Les offres qui pourraient t'intéresser

  • CDI
  • Environ 50k€
  • 3 to 6
  • Paris
  • Télétravail 2 j/semaine
  • Lead Developer Backend
  • Backend Developer
  • DevOps Manager
  • Full Stack Developer
  • Lead Developer
  • Analyse fonctionnelle
  • Architecture logicielle
  • Spécifications fonctionnelles
  • Support utilisateurs
  • image mariadb
  • image json
  • image git
  • image php
  • image symfony
Tech Lead PHP / Prestashop - H/F
Hays recrute pour son client
  • CDI
  • Environ 42k€
  • 3 to 6
  • Toulouse
  • Télétravail 2 j/semaine
  • Backend Developer
  • Full Stack Developer
  • Lead Developer Backend
  • Lead Developer
  • Analyse fonctionnelle
  • Architecture logicielle
  • Gestion de projet
  • Management
  • Spécifications fonctionnelles
  • image prestashop
  • image php
Développeur Java Confirmé - H/F
Hays recrute pour son client
  • CDI
  • Environ 60k€
  • 7+
  • Gennevilliers
  • Télétravail 1 j/semaine
  • Full Stack Developer
  • Lead Developer Backend
  • Lead Developer
  • Backend Developer
  • image jsf
  • image java