UX designer

L’UX designer est un métier qui a surgi très récemment dans le monde du travail. Sa mission est en fait issue de l’utilisation croissante du web. Chargé en effet de l’expérience client, son rôle consiste à optimiser une interface web (site ou application) à travers le prisme de l’utilisateur. À ce titre, il participe avec les développeurs et les graphistes à la création d’un projet entièrement pensé pour répondre aux attentes des utilisateurs.

Un concepteur d’espaces numériques

Son métier est la continuité logique de celui de web designer. Comme lui, il travaille en amont sur la conception du projet web, mais dans le souci de la future expérience client. Il identifie dès le départ les enjeux du site ou de l’application à concevoir, puis il réalise des tests et des études auprès des utilisateurs afin de dresser un portrait type. Il exploite ensuite toutes ces données pour adapter le projet à l’image de la marque, qui sera traduite à travers la réalisation du storytelling et des maquettes destinées aux développeurs.

Une fois l’interface en ligne, il cherche constamment à l’améliorer en fonction des critères définis par les utilisateurs eux-mêmes. Ces critères concernent principalement l’accessibilité, la visibilité et les fonctionnalités jugées insuffisamment intuitives. Il propose alors aux programmeurs les mock-up et les maquettes, c’est-à-dire des ébauches destinées à faire évoluer l’interface.

Une journée type s’articule ainsi autour du maquettage, de l’A/B testing pour les nouveaux ajustements ou pour juger de la pertinence de l’interface, ainsi que des échanges avec la communauté des internautes ou avec les équipes à l’interne.

L’UX designer est donc un technicien à la pointe, mais qui doit aussi posséder un grand sens du marketing. Une première expérience dans le web marketing est souvent indispensable.

Il est amené à travailler sur tous les types de supports : ordinateurs, tablettes, mobiles, montres connectées, pour adapter chaque interface à ses spécificités, à savoir la taille de l’écran, les temps de chargement d’une page, les technologies de lecture de données web tels que les moteurs de recherche, la navigation tactile, etc.

Difficile pour lui de travailler en free-lance. Il intègre presque toujours une entreprise, où le parcours client est fondamental (e-commerce, site corporate). Cependant, il peut parfaitement travailler dans une agence de communication ou de design, ainsi que pour une start-up.

Ses relations dans l’entreprise

L’UX designer collabore étroitement avec l’UI designer, son alter ego du point de vue de l’ergonomie de l’interface, alors que lui s’intéresse davantage à l’expérience client. Il travaille également quotidiennement avec les développeurs, les chefs de produits et les graphistes sous la direction du directeur de projet.

Son meilleur profil

À l’instar du web designer, l’UX designer fait preuve d’une très grande créativité. Il possède une très bonne culture du web, et connaît les toutes dernières tendances du graphisme. 

En tant qu’architecte de l’information, il a des connaissances techniques frontend : HTML5 et CSS3 pour le web. Son approche est résolument responsive, et il maîtrise les langages de la programmation informatique. 

Doté d’un bon sens de l’observation et de l’analyse, il possède des qualités d’écoute. Son aisance relationnelle lui permet de travailler en équipe avec productivité.

HTML5
Adobe Illustrator
Sketch
Adobe InDesign
CSS 3

Ses outils

Ses fidèles compagnons de route sont les logiciels de création graphique tels que Photoshop, Illustrator ou InDesign. Il utilise également la technologie frontend et les logiciels de maquettage pour créer des wireframes (Whimsical, Pencil, Wireframe.cc, par exemple) et des prototypes (Ulzar, Invision, Sketch). 

Un cursus singulier

Il n’existe pas à proprement parler de diplômes pour ce profil pourtant recherché dans le monde du web. D’ailleurs, la présentation d’un portfolio sera son meilleur curriculum vitae. Une formation dans les domaines du digital, du multimédia, de l’informatique, dans les arts numériques ou dans l’infographie est donc tout à fait envisageable.

L’UX designer atteindra un niveau bac+3 à bac+5 en poursuivant ses études dans une école d’art publique ou privée, à l’école des Gobelins par exemple, ou dans une école d’ingénieurs en informatique où pourra lui être délivré un certificat en création graphique. Il peut aussi passer un bachelor en design, en création web, en communication ou en produits digitaux, à moins qu’il préfère après un DUT s’inscrire dans une licence pro métiers du design ou métiers de l’informatique.

Il poursuivra par un master de psychologie ou de sociologie (souvenez-vous, l’étude des profils clients). Il existe cependant à Paris 13 un master pro design d’interfaces multimédias et internet, ou à Valenciennes un master création et ingénierie numérique.

Design Interactif / Web
Master création numérique parcours design d'interface multimédia et Internet

Une rémunération attractive

Un UX designer junior touche un salaire brut annuel compris entre 35 et 40 K€. Après quelques années d’expérience, son salaire pourra atteindre entre 45 et 55 K€. Un senior perçoit 60 K€.

Un long fleuve pas si tranquille

Le métier est si récent qu’il est difficile de définir un plan de carrière. Après une première expérience de web marketing ou de web design fortement conseillée pour élaborer son portfolio, il pourra alors prétendre à un poste d’UX designer. Plus tard, des postes d’encadrement s’ouvriront à lui : architecte de l’information, directeur artistique, directeur de projets web.

Les offres qui pourraient t'intéresser

  • CDI
  • Environ 35k€
  • 0 to 2
  • Paris
  • Télétravail 2 j/semaine
  • UX Designer
  • UI/UX Designer
  • UI Designer
  • Graphic designer
  • User experience
  • Design
  • UX/UI design
  • image adobe-photoshop
  • image adobe-illustrator
  • image adobe-indesign
  • image figma
  • image sketch
  • CDI
  • Environ 50k€
  • 3 to 6
  • Paris
  • Télétravail 2 j/semaine
  • UX Designer
  • Product Designer
  • image figma
  • image notion-so